Tout ce qu’il faut connaître sur le Yoga

Pratique du Yoga, posture de l'arbre

Partager cet article

En 2018, le Yoga était la quatrième industrie à la croissance la plus rapide aux États-Unis. Aujourd’hui, à l’échelle mondiale, cette pratique compte plus de 300 millions de yogi (personnes qui pratiquent le yoga), de quoi faire tourner la tête. Pourtant, cette pratique n’est pas récente puisqu’elle est née en Inde, il y a plus de 5000 ans. Elle repose sur des exercices à la fois de méditation, de gymnastique douce, de postures et de respirations. Cela vous intéresse ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir : le principe, les différentes pratiques, quels en sont les bienfaits ? Tarif ?

Sommaire

Le Yoga : quel est le principe ?

Le yoga qui signifie “union” en Sanskrit (langue indo-européenne), défend l’union du corps et de l’esprit. Initialement considéré comme un concept spirituel, cette pratique est devenue une pratique de bien-être et de détente, en Occident.  

Cette pratique consiste à réaliser un ensemble de postures et d’exercices de respiration pour libérer les chakras. Ces derniers, sont des centres d’énergie spirituelle, situés dans notre corps. Ils permettent de distribuer l’énergie, on en compte 7 localisés de l’extrémité basse de la colonne vertébrale, jusqu’au sommet du crâne. C’est en les libérant que l’on obtient un alignement du corps et de l’esprit, et par conséquent une meilleure santé pour le pratiquant. 

Les différentes pratiques : Yoga pour débutant et expérimentés

On énumère une vingtaine de pratiques de yoga différentes. Néanmoins, il est important de choisir une catégorie adaptée selon le niveau. C’est pour cela que l’on présente les 8 principaux selon deux listes : pour débutant et pour les expérimentés.

Le yoga pour débutant :

Si vous voulez débuter cette pratique, il est préférable de la choisir de manière à favoriser un enchaînement de postures lent, simple et où on peut prendre le temps d’apprendre à respirer et se recentrer sur soi. Pour ce faire il faut privilégier les méthodes suivantes : 

  • Le Hatha yoga : c’est la catégorie la plus pratiquée en Occident. Le principe est de réaliser un enchaînement de postures, qui peuvent aller du plus simple au plus compliqué. Ce qui est intéressant pour les débutants, c’est qu’il permet de réaliser des postures pour lesquelles il faut tenir longtemps, et ainsi de maîtriser son corps et ses sens.
  • Le yoga nidra : autrement appelé le yoga du sommeil, est réalisé de manière quasi statique, en position allongée. L’objectif est d’explorer son inconscient par des exercices de méditation et de relaxation qui se font mentalement. 
  • Le yoga vinyasa : il ressemble davantage à un cours de danse. Cette technique utilise un enchaînement de chorégraphies stables. 
  • Kundalini yoga : celui-ci, travaille davantage sur des postures stables, associé à des chorégraphies et des exercices de respiration. 

Pour les plus expérimentés :

  • Le yoga ashtanga : ce dernier utilise des enchaînements rapides de position pour combiner respiration et action. C’est une forme dynamique de cette pratique.
  • Le yoga bikram (ou yoga chaud) : se réalise dans une pièce chauffée à 40 degrés. Le but est de travailler les muscles en profondeur.
  • Le hot yoga : il utilise le même principe que le bikram, en réalisant des exercices dans une pièce chauffée (environ 30 degrés). L’objectif est de réaliser les postures pour équilibrer tout le corps, c’est la respiration qui joue le rôle de guide dans la séance. 
  • Power yoga : cette pratique a pour objectif de travailler sur tout le corps. La méditation est sensiblement touchée mais c’est essentiellement dans une logique de renforcement musculaire.
  • Iyengar yoga : c’est la version moderne de la méthode traditionnelle. L’intensification des postures permet d’assurer un alignement des membres du corps afin d’enchaîner les postures. 

Une dernière catégorie est à présenter :

Le yoga prénatal : celui-ci est à part des autres car il est conçu pour répondre aux besoins spécifiques des femmes enceintes. Seulement certains exercices sont choisis pour soulager les difficultés liées à la grossesse.

Comment se passe une séance ?

Tout d’abord il est important de souligner que c’est une pratique qui présente de nombreux dangers. Il est nécessaire d’être accompagné, surtout pour les débutants afin d’éviter tout accident. Certaines postures sont dangereuses ou déconseillées pour les personnes concernées par des problèmes de type hanche, crises d’épilepsie, sclérose en plaque, ou ayant subi une intervention chirurgicale récente. Quant à une femme enceinte, il est important qu’elle s’oriente vers un yoga prénatal pour travailler sur des postures adaptées. 

Concrètement le déroulement d’une séance de yoga varie en fonction du type choisi. Mais en général, on observe cinq grandes étapes

  • Relaxation : le but est de se détendre avant de commencer les postures. Cette étape se réalise avec des exercices de relaxation favorisant le lâcher-prise. 
  • Exercices respiratoires : l’objectif est de canaliser et écouter sa respiration. Cette dernière, est la base dans la pratique. Il est très important de savoir la contrôler. Cela favorise dans la suite du cours la purification du corps et de l’esprit.
  • Échauffement : cette étape marque le début des exercices. L’utilisation de postures simples et fluides permettent l’échauffement du corps.
  • Les postures : on rentre dans la partie concrète du cours, avec la réalisation de postures adaptées au type de yoga choisi.
  • Repos : à la fin de la séance, le yogi prend un temps de pause, en s’allongeant ou assis pour retrouver le calme mental et écouter son corps et son esprit apaisés. 

À savoir qu’il est possible de réaliser cette pratique à domicile mais il faut prévoir du matériel de base tel que : tapis, et selon le type de technique choisi des “bolster” ce sont de gros coussins permettant le repos d’une partie du corps (pour le Iyengar yoga notamment). 

Durée et tarif d’une séance de yoga

La durée d’une séance de yoga varie entre une heure et une heure et demie, avec un coût de l’ordre de 20 à 30 euros

Pour une séance à domicile ou en ligne par webcam : dans ce cas-là, il faudra compter 40 euros de l’heure

Cette thérapie n’est pas considéré comme du sport à proprement parler, c’est pourquoi il n’entre pas dans la catégorie de disciplines ou thérapies remboursables par la sécurité sociale ou mutuelles.

Si vous êtes intéressés par cette pratique, et que vous souhaitez rechercher un professeur de yoga. Ou si vous voulez devenir professeur, nous vous proposons notre article annuaire de yoga. Comment chercher son enseignant ? Pourquoi être référencé ? Comment se faire connaître ?  Réponse dans l’article.

Découvrez les stages et formations en Yoga

Les bienfaits

Le yoga fait partie des médecines douces en complément à la médecine traditionnelle ou allopathique. Il est essentiel de le réaliser en complément d’un traitement préconisé par un médecin. Cette pratique n’est en aucun cas un soin complet. Il agit uniquement sur la santé globale de l’individu, sans pour autant soigner ses maux. Néanmoins, de nombreux bénéfices lui sont attribués en termes de bien-être, d’action sur certains troubles et de détente. En voici quelques exemples : 

  • Le stress et l’anxiété
  • Développement de la capacité de concentration ;
  • L’amélioration de la circulation sanguine
  • Le diabète
  • L’amélioration de la capacité pulmonaire et troubles respiratoires comme l’asthme par exemple ; 
  • Corriger les erreurs de postures (agit en prévention contre les douleurs de dos chroniques) ; 
  • L’assouplissement des muscles et l’équilibre du corps 
  • Le traitement des troubles musculo-squelettiques

Les derniers articles sur le Yoga

Découvrir d'autres articles