Comment utiliser l’Analyse Transactionnelle ?

L'Analyse Transactionnelle, séance collective de développement personnel

Partager cet article

L’Analyse Transactionnelle (ou AT) est développée par le médecin psychiatre Américain, Eric Berne dans les années 50. Méthode de développement personnel, cette dernière est sans cesse réactualisée par des experts. Selon son auteur, le patient est composé de trois facettes : le Moi Enfant, le Moi Parent et le Moi Adulte. L’objectif est d’atteindre ce Moi Adulte, pour être complètement autonome, et ainsi avoir une bonne santé psychologique. Mais qu’est-ce que l’AT ? Quelles formations pour pratiquer ? Ses bienfaits ? Pourquoi l’utiliser en tant que manager ? On vous explique tout. 

Sommaire

Qu’est-ce que l’Analyse Transactionnelle ? Une définition

L’Analyse Transactionnelle ou autrement appelé AT, constitue à la fois une théorie et une thérapie de la personnalité et de la communication. Cette méthode vise à analyser nos interactions avec autrui, en se basant sur un certain schéma de relation et de communication. Celle-ci étudie nos échanges avec notre entourage, en se basant sur les trois facettes du Moi : Enfant, Parent, et Adulte. Ces trois aspects coexistent chez une personne, et sont utilisés différemment en communication, selon les périodes et les circonstances. 

 

Le test de l’Analyse Transactionnel va permettre d’étudier quel “Moi” est le plus présent chez un individu, lorsqu’il est dans une relation. On appelle cela une grille de lecture de nos “transactions”. Ce sont les conversations que l’on a avec notre entourage, elles constituent la base de ce test. En effet, elles servent de support pour déterminer les points à améliorer sur nos relations, en travaillant sur la parole, et l’expression de nos émotions.  

 

Cette méthode est utilisée au-delà de la psychothérapie, elle peut être une aide dans beaucoup de domaines de la vie comme : les métiers de conseil, dans l’éducation, le paramédical, le milieu judiciaire, la diplomatie, et dans les organisations

Les principes de l’AT

La théorie de l’Analyse Transactionnelle vise à étudier les dynamiques intrapsychiques, c’est ce qui se vit dans le psychisme de la personne, et les dynamiques interpersonnelles c’est ce qui se vit dans les relations. 

 

La théorie d’Eric Berne se base sur quatre principaux éléments : 

  • Chaque individu est naît avec de la valeur, de l’importance et de la dignité ; 
  • Il se base sur les trois aspects du Moi ; 
  • On appelle Transactions les trois principales lois de la communication ; 
  • Tous les individus ont un besoin de stimulation, de reconnaissance, et de structure. Le fondateur de la théorie désigne ces derniers, comme des besoins vitaux. Il les nomme “soifs”.  

 

Les différentes Soifs : 

 

Ainsi, chaque personne cherche à satisfaire ses soifs et lorsqu’ on y arrive on atteint un bien-être psychique et physique



  • Soif de stimulation : dès l’enfance, le nourrisson va recevoir des stimulations -parfums, sons, lumières, ombres, goût des aliments- grâce à ses cinq sens. C’est pourquoi, on retrouve ce besoin, tout le long du développement de l’individu ; 



  • Soif de reconnaissance : ce besoin est indispensable au bien-être d’une personne. Tout le monde à cette nécessité de se sentir reconnu, singulier, faire partie d’un groupe. Pour certain, ce besoin est tellement important, qu’ils préfèrent recevoir une reconnaissance négative, que l’absence totale de ce sentiment. 



  • Soif de structure : afin d’assouvir ces deux premiers besoins, l’individu a besoin de structurer son temps. Eric Berne classe six façons pour faire ce travail : le retrait (la personne communique avec elle-même), le rituel (échange de manière stéréotypé), le passe-temps (discussion sans grande implication dans la relation), l’activité (la relation tourne autour de la réalisation d’une tâche commune), les jeux psychologiques (séquences relationnelles où l’échange relationnelle est intense et souvent négatif), puis l’intimité (relation sincère en opposition aux jeux psychologiques. Elle est rarement utilisée. Mode de communication qui demande de l’honnêteté, d’être direct, et de montrer ses forces et faiblesses). 

 

Les états du Moi 

 

Les Moi sont donc des facettes de notre personnalité, que nous utilisons pour communiquer avec autrui. 



  • Le Moi Enfant : ce dernier représente les expériences, les croyances, les émotions et les intuitions construits durant la période de l’enfance. Une personne qui agit de manière excessive en fonction de ses sentiments ressentis, ou selon ses expériences vécues dans l’enfance – telles que les peurs, joies, désobéissance, soumission, pulsions, créativité – alors sa facette “enfant” est dominante. 



  • Le Moi Parent : se construit durant la période de l’enfance mais avec ce que l’on nomme les “figures parentales” nos comportements sont régis en fonction de ce que l’on nous a appris : pratiquer telle activité, croire en telle chose, agir selon telles valeurs. On observe cette facette avec des comportements critiques, des jugements et des attitudes de types protectrices. Si à l’âge adulte, nous imitons cette éducation marquante alors, c’est le Moi Parent qui est aux commandes ; 



  • Le Moi Adulte : c’est l’idéal à atteindre, pour se construire un bien-être psychique et physique. Cet aspect de notre personnalité se caractérise par un traitement de l’information objectif, en utilisant les outils cognitifs : prise de connaissance de la situation, analyse, évaluation et décision. L’individu agit de manière rationnelle, et surtout en se basant sur l’instant présent : ce qui passe ici, et maintenant. Le Moi Adulte est la frontière entre le Moi Enfant caractérisé par l’instinct et le Moi Parent par le cadre. 

L’Analyse Transactionnelle : formations

Afin de pratiquer l’Analyse Transactionnelle, il existe de nombreuses formations. Il faut faire très attention à veiller à ce que la formation soit certifiée. Ces dernières permettent d’apprendre à utiliser les outils de cette méthode, afin de la pratiquer efficacement. 

 

La formation en analyse transactionnelle est très encadrée et structurée. Celle-ci est utilisée uniquement en complément d’une activité professionnelle. Elle est valable exclusivement pour un champ d’application spécialisé. En effet, il existe quatre spécialités qui représentent quatre domaines d’application : Organisation, Conseil, Éducation ou Psychothérapie. En définitive, une personne intéressée par l’Analyse Transactionnelle doit choisir au cours de sa formation un de ces quatre domaines. Elle pourra par la suite après sa certification obtenue, pratiquer uniquement dans la spécialité choisie. Par exemple, un individu qui choisit l’AT pour la psychothérapie, pourra pratiquer cette méthode seulement dans ce domaine professionnel. 

 

Un fois que le candidat a choisi sa sphère de spécialisation, il choisit son formateur agréé par le biais d’un contrat. Il doit en plus de cette formation, suivre des séminaires et conférences pour in fine, passer les examens oraux et écrits. Le processus de qualification est très strict et demande aux postulants d’être rigoureux et actifs pendant le cursus. La particularité des formations en AT, c’est que ce sont les candidats qui sont responsables de l’évolution de leur cursus.  

 

À savoir que la pratique de l’AT suit une déontologie très cadrée, avec un suivi rigoureux à la fois sur la formation et sur la supervision en continue. 

 

Les institutions de formation 

 

La formation de base connue pour être dispensée par des formateurs certifiés est le “cours 101”. Il est une introduction à la théorie et aux concepts et méthodes de l’AT. 

 

Il existe plusieurs institutions officielles qui encadrent cette pratique : 



  • EATA : European Association For Transactional Analysis – cette dernière est l’association Européenne officielle qui assure la promotion des connaissances et recherches sur l’AT, la coopération en Europe dans ce domaine et permet la connexion entre les différentes institutions nationales, régionales, internationales ou spécialisées ; 



  • IFAT : Institut Français de l’Analyse Transactionnelle est l’antenne française de l’EATA. Elle veille au respect du code de déontologie édité par l’EATA. 

 

Ainsi, il existe deux types de certifications : 



  • Le CTA : Certification Transactionnal Analysis – ce dernier délivre le titre de praticien dans un champ d’activité spécifique ; 



  • Le TSTA : Teacher Supervisor Transactionnal Analysis – permet d’être Enseignant et Superviseur en AT. 

Coût et durée de la formation en AT

Il faut compter une durée d’environ un an pour la formation de base, pour un coût qui oscille autour des 2000 euros

 

Pour devenir analyste transactionnel certifié, la durée est plus longue, il faut prévoir entre 3 à 6 ans

 

À savoir que la certification en analyse transactionnelle demande une validation de 750 heures d’expérience pratique et 600 heures de formation professionnelle. Il faut également détenir un savoir-faire en lien avec son exercice professionnel initial.

Les bienfaits

L’utilisation de cette pratique doit être réalisée par un praticien agréé. Dans le travail de psychothérapie, l’AT aide à résoudre certains problèmes relationnels avec son conjoint, ses enfants, ses parents ou avec ses collaborateurs dans le cadre professionnel. C’est en utilisant les outils de cette méthode que l’on intervient dans la résolution partielle ou totale de ces problématiques.

Dans un objectif thérapeutique, cette pratique peut être complétée par d’autres approches comme la Gestalt-thérapie, ou encore l’école de Palo Alto

Elle est reconnue pour son utilité dans ces cas suivants : 

  • Déterminer les causes et les effets d’une personnalité : c’est-à-dire comment celle-ci s’est créée et à progresser ; 
  • Elle permet d’apprendre à mieux se connaître et se comprendre, c’est aussi prendre conscience de ses comportements ; 
  • Déterminer son mode de communication dominant ; 
  • Comprendre les raisons de mes problèmes de communication avec autrui ; 
  • Proposer des outils pour améliorer nos relations ; 
  • Mieux vivre en groupe ; 
  • Savoir analyser et interpréter la structure d’une entreprise et les groupes d’individus qui la composent ; 
  • Apprendre à structurer sa vie personnelle avec sa vie intellectuelle et relationnelle. 

Les contre-indications 

La théorie de l’Analyse Transactionnelle est recommandée pour les problèmes relationnels de types : timidité, agressivité, autoritarisme, susceptibilité, manque d’affirmation de soi. Elle peut se montrer très efficace dans les thérapies de couple notamment. 

Néanmoins, si ses domaines d’interventions sont reconnus, il faut faire attention aux dérives sectaires dont elle peut faire l’objet. Il faut faire attention, de vérifier le praticien, son usage, et le respect du code de déontologie. Si celle-ci est un bon outil de compréhension en matière de communication, et de relationnel, aucune recherche scientifique se veut concluante, veiller à ne pas utiliser cette technique comme seul outil

Comment se déroule une séance ?

Une séance en Analyse Transactionnelle est très souvent réalisée de manière individuelle. Comme beaucoup de méthodes alternatives, le déroulé est divisé en plusieurs étapes : 



  • Anamnèse du patient : à l’aide d’un questionnaire, le praticien va chercher à comprendre la venue de son consultant. Mais aussi, d’analyser ses problématiques, ses attentes, ses difficultés. Il est important par le biais de cette étape de créer un cadre de confiance entre les deux individus ; 



  • Définition des modalités : c’est à la suite de cet échange qu’ils vont pouvoir ensuite définir ensemble la fréquence des visites, la durée des séances et la progression de la thérapie. On appelle cela un contrat verbal



  • Travail thérapeutique : en utilisant les outils de cette méthode, le thérapeute va aider le patient à comprendre sa personnalité, la manière dont il se structure pour ensuite agir sur ses “défauts” ; 



  • Restructuration des états du Moi : le thérapeute aide le patient à retrouver son état de Moi Enfant naturel, pour réparer cette facette de la personnalité fragile et blessée. L’objectif est de structurer le Moi Adulte et renforcer le Parent positif s’il y avait des modifications à faire ; 



  • La personne peut alors reprendre confiance en elle, et percevoir les modifications de ses comportements relationnels et communicants ; 

Coacher avec l’Analyse Transactionnelle en entreprise

En tant que Manager ou collaborateur dans un travail d’équipe, l’AT est un outil indispensable à la réussite du projet ou de l’activité professionnelle. Il est important de coacher avec l’analyse transactionnelle les futurs mangers ou talents de votre organisation. En effet, les compétences telles que l’autonomie, la prise de décision, la maîtrise de Soi et le fait de piloter soi-même sont essentiels. 

 

Il est souvent le cas, d’observer des managers qui n’osent pas, par exemple recadrer un employé de manière directe lié à plusieurs raisons : la peur, le fait de penser à ce que l’autre va ressentir, comment il va le vivre, parce que selon mes croyances ça ne sait pas. L’ensemble de cet élément démontre cet état de dépendance vis-à-vis de ses ressenties (Moi Enfant), de ses valeurs, croyances, ou éducation (Moi Parent). 

 

Atteindre une posture du Moi Adulte et de Maîtrise de Soi demande une connaissance de soi, de reconnaître ses émotions et de savoir les maîtriser, de définir ses propres valeurs, son éthique et ses principes. Une fois atteinte, on obtient un leader, capable d’attirer et de développer des talents. 

Découvrez les stages et formations en Analyse transactionnelle

Tarif et durée d’une séance

Une séance en Analyse Transactionnelle dure environ de 45 minutes à 1 heure à raison d’une fois par semaine. Elle peut être réalisée sur une période allant de 3 mois à plusieurs années selon la complexité de la problématique. 

 

Cette pratique est davantage utilisée de manière individuelle, mais elle peut également faire l’objet de séances collectives allant de 3 heures à des stages sur un week-end. 


Le prix des séances individuelles varie entre 50 et 70 euros. Pour les travaux collectifs, les tarifs changent beaucoup et dépendent de la durée et de la fréquence des séances.

Les derniers articles sur l'Analyse Transactionnelle

Découvrir d'autres articles